Fermer
Europe

Donald Trump priverait l’industrie européenne de 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Analyse de presse de 14H00 - Le #Etude - #Euler Hermes - #Exportation
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Euler Hermes a analysé l’impact potentiel des menaces protectionnistes américaines sur les exportations européennes. En 2017, les exportations européennes vers les Etats-Unis ont progressé de 3 %, pour un montant de 370,8 milliards d’euros (7 % du total des exportations européennes). Le secteur automobile est sans conteste l’un de plus importants pour les exportations européennes. L’an passé, l’automobile figurait parmi les secteurs européens qui exportaient le plus vers les Etats-Unis (48 milliards d’euros), avec les machines et équipements (66,3 milliards d’euros) et la pharmacie (47,4 milliards d’euros).

Le marché américain représente près de 11 % du total des exportations de voitures européennes. D’après Ana Boata, économiste en charge de l’Europe chez Euler Hermes, « une telle hausse des taxes américaines générerait un manque à gagner d’environ 10 milliards d’euros pour l’industrie automobile européenne l’année suivant la mise en place des nouveaux tarifs, soit 1,5 % du total des exportations européennes de véhicules ». L’impact global paraît limité, mais certains pays seraient particulièrement affectés. Parmi eux, il y a l’Allemagne (4,7 milliards d’euros de manque à gagner), le Royaume-Uni (1,8 milliard d’euros), et l’Italie (1 milliard d’euros).

La France serait moins pénalisée (350 millions d’euros) que ses voisins. « Avec cette hausse de taxes, le coût moyen d’une voiture européenne importée aux Etats-Unis devrait augmenter d’environ 6 500 euros. Cela se traduirait également par une perte de 270 000 voitures européennes exportées vers les Etats-Unis en 2018. Pour comparaison, 1,15 million de voitures européennes ont été exportées vers les USA l’an passé », poursuit Maxime Lemerle, responsable des études sectorielles chez Euler Hermes.

Si le président américain met sa menace à exécution (taxer de 20 % les importations de voitures européennes), la Slovaquie, l’un des points d’ancrage européens de la production automobile, serait durement touchée. Volkswagen notamment y produit toutes ses voitures à destination des USA. « Notre ratio d’exportations automobiles outre-Atlantique vis-à-vis du PIB est le plus haut dans l’UE, et atteint jusqu’à 1,7 % », indique l’Institut slovaque de politique financière (IFP) dans un rapport. « Une augmentation des droits de douane sur les importations de voitures (aux Etats-Unis) aurait le plus grand impact en Slovaquie », souligne-t-il.

Source : JOURNALAUTO.COM (29/6/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.