Fermer
Etats-Unis

Dix constructeurs automobiles ont été attaqués en justice pour leurs voitures sans clé

Le #Constructeur - #Procès
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dix constructeurs automobiles ont été attaqués en justice aux Etats-Unis par des utilisateurs qui estiment que les groupes ont occulté les risques d’empoisonnement au monoxyde de carbone dans plus de 5 millions de véhicules équipés de systèmes de démarrage sans clé. Ces émanations toxiques seraient liées à 13 décès, indiquent les plaignants.

Les plaintes déposées devant le tribunal fédéral de Los Angeles soulignent que du gaz toxique est diffusé lorsque les conducteurs laissent leur moteur en marche, parfois dans leur garage, en pensant que le moteur s’arrêtera de lui-même s’ils emportent avec eux la télécommande.

Les plaignants affirment que les constructeurs concernés connaissent depuis des années les risques liés à ces systèmes de démarrage sans clé. Ils demandent que la justice impose aux constructeurs d’installer des systèmes qui coupent le moteur automatiquement et de verser des dédommagements. (AUTOMOTIVE NEWS, REUTERS 26/8/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.