Fermer
Pays-Bas

Des transporteurs néerlandais ont lancé une action en recours collectif contre des fabricants de camions

Le #DAF - #Daimler - #Iveco - #Logistique - #Man - #Plainte - #Transport - #Volvo Trucks
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le secteur du transport et de la logistique néerlandais a lancé une procédure en recours collectif contre les constructeurs de camions MAN, Daimler Trucks, Iveco, DAF et Volvo AB.

Le lancement de cette procédure intervient un an après la révélation d’une entente sur les prix qui avait conduit la Commission Européenne à infliger des amendes d’un montant total de 2,9 milliards d’euros aux 5 constructeurs impliqués.

Environ 3 000 sociétés de transport et de logistique se sont regroupées au sein d’une association de défense de leurs intérêts (baptisée MKB-Claim) pour lancer cette procédure en nom collectif.

MKB-Claim espère obtenir des dédommagements d’un montant de 250 millions d’euros, pour compenser les surfacturations qu’auraient subies ses clients. Au total, environ 80 000 véhicules industriels auraient été achetés à un prix surévalué par des entreprises néerlandaises de transport et de logistique entre 1997 et 2011.

En parallèle, des transporteurs se sont retournés contre les fabricants de camions impliqués au Royaume-Uni et en Espagne. (ECHOS 18/7/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.