Fermer
Hongrie

Daimler va construire une nouvelle usine en Hongrie

Le #Daimler - #Emploi - #Investissement - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Daimler a annoncé vendredi qu’il allait construire une deuxième usine sur son site de Kecskemèt en Hongrie d’ici à la fin de la décennie. Ce site devrait permettre la création d’environ 2 500 emplois.

« Nous prévoyons d’investir dans les années qui viennent environ un milliard d’euros dans une nouvelle usine sur le site de Kecskemèt », a déclaré Markus Schäfer, responsable de la production de Daimler, dans un communiqué.

La construction de l’usine doit débuter en 2018 et le site sera opérationnel d’ici à 2020-2021.

Daimler n’a pas encore précisé quels modèles seront produits dans cette future usine, mais des véhicules à propulsion comme à traction pourront y être assemblés, ainsi que des modèles à transmissions alternatives.

Selon le ministre des Affaires étrangères hongrois Peter Szijjarto, le site devrait afficher des capacités de production de 150 000 véhicules par an.

Cette annonce fait suite à celle concernant un agrandissement de l’usine déjà existante de Mercedes à Kecskemèt (nécessitant un investissement de 580 millions d’euros d’ici à 2018). (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 29/7/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.