Fermer
Allemagne

Daimler s’est engagé à investir 1,5 milliard d’euros dans son usine de Sindelfingen

Le #Compétitivité - #Daimler - #Investissement - #Mercedes - #Réduction des coûts - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Daimler s’est engagé à investir 1,5 milliard d’euros afin de moderniser son usine de Sindelfingen, en échange de quoi le comité d’entreprise a accepté la mise en place de mesures de compétitivité dans les sites du groupe en Allemagne.

Avec ces mesures de compétitivité, Daimler compte économiser plusieurs centaines de millions d’euros. Le coût de production d’un véhicule pourrait être réduit d’un cinquième, estime Markus Schäfer, responsable de la production de Mercedes.

Dieter Zetsche estime que cet engagement et les mesures obtenues en contrepartie sont fondamentaux dans la stratégie de développement « Mercedes-Benz 2020 ».

L’usine de Sindelfingen, qui fêtera son centenaire l’an prochain, se verra dotée d’un nouvel atelier de peinture, d’un atelier de carrosserie et d’une nouvelle ligne d’assemblage pour la nouvelle génération de la Classe E. Un centre logistique sera également construit.

Avec ces nouvelles installations, l’usine pourra réduire sa consommation d’eau et d’énergie, ce qui permettra non seulement de diminuer son impact environnemental mais aussi de réaliser des économies.

En outre, le constructeur embauchera de manière définitive 100 personnes, jusqu’à présent employées en intérim.

Les mesures de compétitivité concédées par le comité d’entreprise sont avant tout des mesures de flexibilité concernant les horaires de travail. En outre, le samedi sera considéré comme une journée de travail normale et les salariés devant travailler un samedi ne seront plus payés à un tarif horaire plus élevé.

En outre, trois équipes produiront des véhicules à Sindelfingen à l’avenir (contre deux équipes jusqu’à présent), afin d’accroître les capacités de production du site. (FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, AUTOMOBILWOCHE 30/7/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.