Fermer
Allemagne

Daimler s’apprête à se défendre contre les accusations de tricherie

Le #Daimler - #Emissions - #Enquête
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Daimler a déclaré être prêt à utiliser « tous les moyens légaux » à sa disposition pour se défendre contre les accusations de tricherie, alors que le gouvernement allemand a ouvert une enquête sur de possibles manipulations des niveaux d’émissions de ses modèles diesel.

En effet, le constructeur est soupçonné d’avoir manipulé les niveaux d’émissions de plus d’un million de véhicules diesel, en utilisant un logiciel truqueur similaire à celui utilisé par le groupe Volkswagen.

Daimler a démenti avoir installé un tel logiciel dans ses véhicules. Ce démenti a été réalisé un jour après que les principaux dirigeants du groupe (dont le responsable du développement de Daimler, Ola Källenius) ont été convoqués à une réunion à Berlin pour discuter de l’enquête en cours.

Par ailleurs, le KBA (office fédéral des Transports) enquête également sur de potentielles violations des réglementations sur les émissions de la part d’autres constructeurs en Allemagne.

L’implication de Daimler, après le scandale qui affecte le groupe Volkswagen, laisse craindre que les manipulations des résultats des tests d’émissions sont une pratique plus répandue qu’initialement escomptée en Allemagne.

Daimler a réaffirmé qu’il collaborait avec les autorités allemandes. L’an dernier, les constructeurs allemands avaient déjà accepté un rappel volontaire de 630 000 voitures pour mettre à jour leurs systèmes de contrôle des émissions. (BLOOMBERG 14/7/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.