Fermer
Allemagne

Daimler envisage de supprimer des postes dans sa branche automobile

Le #Daimler - #Direction - #Economies - #Emissions - #Management - #Objectifs - #Réduction des coûts - #Suppression d'emplois - #Union Européenne
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Daimler envisage de « supprimer des postes » dans sa branche automobile, afin d’économiser plus d’un milliard d’euros en coûts du personnel d’ici à 2022.

Le groupe n’a pour l’instant pas précisé le nombre d’emplois affectés.

Daimler a indiqué qu’il faisait face à des « charges financières pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 », qui « demandent des mesures dans toutes les branches du groupe », a expliqué le président du groupe Ola Källenius.

En effet, dès l’an prochain, les constructeurs devront afficher sur leur flotte de voitures neuves vendues en Europe des émissions moyennes de CO2 inférieures à 95 grammes par kilomètre, sous peine de fortes amendes en cas de non respect du plafond.

Or, actuellement, les voitures Daimler émettent en moyenne 138 grammes par kilomètre.

Pour rappel, la presse allemande avait évoqué un projet de suppression de 1 100 postes de management. Daimler a confirmé que 10% des cadres seraient concernés, en plus d’un nombre indéterminé d’employés administratifs.

Dans le détail, le groupe veut économiser quelque 550 millions d’euros d’ici fin 2022 exclusivement dans la branche poids lourds, dont 300 millions d’euros sur le personnel.

Au total, et en prenant en compte les petits utilitaires et les poids-lourds ainsi que les « réductions des coûts du matériel », Daimler veut économiser au moins 1,65 milliard d’euros, dont 1,4 milliard en coûts du personnel.

Les économies et des ventes de modèles plus rentables doivent permettre à la branche véhicules légers, Mercedes-Benz Cars & Vans, d’atteindre une marge opérationnelle « d’au moins 4 % en 2020 » et « d’au moins 6 % en 2022 » contre 5% prévue en 2019.

Mais M. Källenius a précisé que des taxes douanières imposées par la Chine sur les importations de voitures fabriqués aux Etats-Unis pourraient, si elles entrent en vigueur comme prévu, encore amputer cette marge d’un point de pourcentage, car d’importants volumes de véhicules de loisir produits aux Etats-Unis pour le marché chinois « affectent significativement » Daimler.

Daimler reste par ailleurs menacé par des charges pour des rappels de voitures diesel équipées de logiciels capables de truquer le niveau d’émissions.

Le groupe de Stuttgart, qui a publié deux avertissements sur résultats cette année, s’attend pour 2019 à un bénéfice opérationnel (Ebit) « significativement inférieur » à celui de l’an dernier, soit 11,1 milliards d’euros plombé notamment par 4,2 milliards euros d’effets exceptionnels liés à des rappels.

Source : AFP (14/11/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.