Fermer
France

Création d’un groupe d’études hydrogène à l’Assemblée nationale

Analyse de presse de 14H00 - Le #Assemblée nationale - #Batterie - #Hydrogène
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Un groupe d’études hydrogène a été créé à l’Assemblée nationale, avec l’objectif de faire avancer cette source d’énergie en France, notamment dans l’automobile, a-t-on appris le 25 mars auprès de son président, le député Michel Delpon. « L’hydrogène c’est l’énergie propre par excellence, mon ambition c’est qu’elle devienne l’énergie du futur en France », a affirmé à l’AFP l’élu La République en Marche de Dordogne.

Selon lui, l’industrie automobile s’oriente trop vers les véhicules électriques à batteries. « Je veux faire corriger le tir », explique-t-il, faisant la liste des avantages des voitures à hydrogène : zéro émission, recharge rapide des véhicules, autonomie supérieure à 700 km, et absence de déchets polluants.

M. Delpon dénonce aussi la dépendance à la Chine dans le domaine des batteries, qui risque d’après lui de poser à terme « un problème d’autonomie énergétique » pour la France.

Grâce à la constitution de ce groupe à l’Assemblée Nationale, les élus pourront inviter différents spécialistes en audition. Ils entendent aussi peser sur la législation. D’après certains experts, les véhicules à hydrogène pourraient s’imposer à long terme face aux véhicules à batterie pour certains usages, à commencer par les véhicules utilitaires. La technologie consiste à embarquer un réservoir stockant de l’hydrogène comprimé qui est transformé en électricité via une pile pour alimenter un moteur électrique, généralement en association avec une batterie.

Le gouvernement a dévoilé l’an dernier un plan de 100 millions d’euros pour développer une filière hydrogène française, à la fois pour la mobilité, le stockage d’électricité et les besoins industriels. L’enjeu est aussi de produire ce gaz, aujourd’hui obtenu essentiellement à partir d’hydrocarbures, de manière plus respectueuse de l’environnement.

Source : AFP (25/3/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.