Fermer
Mexique

Coronavirus : menaces sur la production automobile au Mexique

Analyse de presse de 14H00 - Le #Constructeurs - #Coronavirus - #Production
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Des usines d’assemblage automobile au Mexique pourraient être contraintes de suspendre leur production dans les prochaines semaines, car l’épidémie de coronavirus perturbe les livraisons de pièces essentielles fabriquées en Chine.

Certains constructeurs ont des stocks très faibles, a indiqué le ministre du Développement économique de l’Etat d’Aguascalientes – l’un des douze Etats mexicains qui ont des usines automobiles – , Manuel Gonzales. « J’ai eu des contacts avec des entreprises importantes : elles m’ont dit qu’elles avaient des stocks jusqu’à la fin de la deuxième ou la troiisème semaine de mars. S’il n’y a pas de normalisation dans l’approvisionnement, nous verrons probablement des entreprises suspendre leur production », a déclaré M. Gonzales à Reuters.

L’automobile est un pilier de l’industrie manufacturière mexicaine et représente environ 3 % du PIB du pays. Selon l’Organisation internationale des constructeurs d’automobiles (OICA), le Mexique est le septième production mondial d’automobiles. Près de 80 % des véhicules fabriqués dans les usines mexicaines sont exportés aux Etats-Unis.

L’Etat d’Aguascalientes a attiré deux usines de Nissan, une usine de Mercedes et une coentreprise entre l’Alliance Renault-Nissan et Daimler. Une porte-parole de Daimler a indiqué que les activités de l’entreprise fonctionnaient normalement. Nissan a commencé à acheminer des pièces par avion, plutôt que par bateau, vers ses usines mexicaines afin d’éviter des perturbations, a pour sa part indiqué Luciana Herrmann, directrice de la communication de Nissan Mexique, ajoutant que la production n’était pas menacée à court terme.

Selon Cuitlahuac Perez, responsable du pôle automobile d’Aguascalientes, les usines de Nissan n’auraient que trois semaines de stocks en raison des problèmes d’approvisionnement avec la Chine et d’autres Etats du Mexique, comme ceux de Guanajuato et de Chihuahua seraient confrontées à des problèmes d’approvisionnement similaires. Mauricio Usabiaga, ministre du Développement économique du Guanajuato, a indiqué qu’il n’avait pas connaissance de difficultés chez les constructeurs dans l’Etat. Des dirigeants du Chihuahua n’ont pas, pour leur part, souhaité s’exprimer sur le sujet.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (11/3/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.