Fermer
Chine

Coronavirus : le marché automobile chinois s’effondre

Analyse de presse de 14H00 - Le #Marché - #Prévisions - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les ventes d’automobiles en Chine ont plongé de 92 % sur les 15 premiers jours de février, le premier marché automobile mondial restant paralysé par l’épidémie de coronavirus, a annoncé l’association chinoise des constructeurs de voitures particulières (CPCA). 811 voitures ont été vendues quotidiennement en moyenne la première semaine de février (- 96 %) et 4 098 en moyenne la seconde.

La CPCA estime que la baisse des ventes pourrait atteindre 70 % sur l’ensemble du mois de février et 40 % sur les deux premiers mois de l’année, un effondrement qui reflète la mise sous cloche de l’économie, en raison des mesures drastiques prises pour contenir l’épidémie : prolongation des congés du Nouvel an lunaire, fermeture imposée des magasins, mesures de confinement dans de nombreuses villes.

« Dans les différentes régions, très peu de concessionnaires étaient ouverts, et la fréquentation était extrêmement basse », a indiqué l’organisation. Ce plongeon « sera temporaire, mais la durée de la reprise dépendra des mesures adoptées par les autorités dans les différentes régions » pour endiguer la propagation du virus, a-t-elle averti. De fait, avec de nombreux ouvriers en quarantaine, la reprise de la production ne se fait encore que très progressivement et en ordre dispersé, selon les constructeurs. Et ceux-ci sont en outre confrontés aux restrictions de circulation, qui perturbent l’acheminement de pièces détachées tout comme les livraisons des véhicules finis.

La province du Hubei, d’où s’est propagée l’épidémie et qui est coupée du monde depuis un mois par un drastique cordon sanitaire, est un centre majeur de l’industrie automobile chinoise. C’est le siège de Dongfeng, l’un des plus gros constructeurs chinois, et de très nombreux équipementiers y sont implantés, laissant redouter de sérieuses perturbations des chaînes d’approvisionnement du secteur.

Selon l’Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM), les ventes ont plongé de 18% le mois dernier sur un an, à 1,94 million de véhicules (toutes catégories confondues), le marché affichant son dix-neuvième mois consécutif de repli.

Source : AFP (21/2/20), AUTOMOBILWOCHE (21/2/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.