Fermer
Allemagne

Continental n’attend pas des véhicules entièrement autonomes avant 2030

Analyse de presse de 14H00 - Le #Conduite autonome - #Continental - #Prévisions
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le responsable des projets liés à la voiture autonome du groupe Continental, Andree Hohm, estime que les premières véhicules entièrement autonomes capables de circuler en toutes conditions n’apparaîtront pas avant 2030.

En revanche, à la question de savoir quand des véhicules sans chauffeur circuleront, il répond « dès aujourd’hui ». En effet, dans des conditions spécifiques, dans une zone géographique bien délimitée (par exemple une voie privée) et à basse vitesse, des véhicules sans chauffeur fonctionnent déjà.

M. Hohm estime que la conduite autonome en milieu urbain et à basse vitesse sera le point de départ, avant un déploiement dans d’autres conditions (notamment sur autoroute). En effet, les situations de conduite en ville peuvent être plus complexes que sur autoroute par exemple, mais la faible vitesse permet d’avoir un temps d’adaptation ou de correction si le système autonome échoue ou si des données erronées sont transmises par les capteurs.

Continental propose notamment un système permettant de générer une image à 360° en associant des données issues de radar, lidar et caméras.

En outre, Elmar Degenhart, président de l’équipementier allemand, avait estimé que le marché des logiciels exclusivement pour les véhicules autonomes devrait s’établir à 1 200 milliards d’euros par an d’ici à 2030 (contre 280 milliards d’euros l’an dernier).

Néanmoins, M. Hohm a souligné que la technologie de conduite autonome devait surmonter trois obstacles majeurs : la technologie, les autorisations réglementaires et l’acceptation par les consommateurs. En effet, les consommateurs restent assez sceptiques, en particulier en Allemagne et aux Etats-Unis. En revanche, en Chine, les consommateurs se montrent plus réceptifs.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (16/7/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.