Fermer
Etats-Unis

Consultation sur les voitures autonomes sans volant ni pédales de frein

Analyse de presse de 14H00 - Le #Ministère - #Réglementation - #technologies - #Transports - #voitures autonomes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Trois jours après que la ministre américaine des Transports Elaine Chao a indiqué que son ministère serait « plus favorable à l’innovation » à l’avenir, le ministère américain a annoncé le lancement d’une consultation auprès du public pour savoir s’il souhaitait que les voitures autonomes puissent circuler sur les routes sans volant ni pédales de frein.

En janvier 2018, General Motors a demandé à pouvoir déroger aux normes de sécurité fédérales sur les véhicules qui partent du principe qu’un humain conduit une voiture et requièrent des commandes traditionnelles. Le public aura soixante jours pour faire part de ses commentaires et ses observations aideront le ministère à statuer sur la demande du constructeur américain.

Mme Chao a en outre annoncé la création d’un Conseil des technologies de transport non traditionnelles et émergentes, constitué de hauts représentants du ministère des Transports, en vue d’accélérer les décisions relatives à ces nouvelles technologies.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (15/3/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.