Fermer
France

Code de la route : les questions « pièges » retirées

Le #Code de la route - #Sécurité Routière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En raison d’un taux de réussite catastrophique au nouveau Code de la route (il est passé de 70 % en moyenne à 16,7 % pour sa première journée de mise en application), les questions les plus difficiles sont retirées dès le 10 mai. Mais il s’agit d’une mesure provisoire. En effet, ces questions seront réintroduites progressivement, parfois après avoir fait l’objet d’une reformulation.

L’analyse des premières épreuves sera adressée aux auto-écoles, mettant le doigt sur les thématiques qui ont le plus posé de problèmes aux candidats. Elle sera également mise en ligne sur le site de la Sécurité routière et diffusée sur les réseaux sociaux, en même temps que de nouvelles séries de questions typiques de la réforme, en plus de celles qui y figurent déjà depuis le 17 février.

Enfin, la DSCR (Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières) annonce que de nouvelles places d’examens seront ouvertes courant mai, afin que ceux qui ont échoué à ce nouveau Code de le repasser rapidement, et gratuitement. (AUTOPLUS.FR 9/5/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.