Fermer
France

Citroën vise 10 % de part de marché en 2018

Analyse de presse de 14H00 - Le #Amaury de Bourmont - #C3 Aircross - #C5 Aircross - #Citroën - #Part de marché
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Depuis le mois d’août, Citroën bénéficie à plein de l’effet C3 Aircross, après quelques mois de difficultés de livraison. En novembre 2018, la marque a une nouvelle fois enregistré un bon niveau d’immatriculations (17 743 unités, en hausse de 10,7 %), réalisant près de 56 % de ses ventes auprès des particuliers. « Nous venons d’enregistrer une nouvelle fois un bon mois en véhicules particuliers. Nous avons d’ailleurs basculé dans le positif au cumul des onze mois, avec une hausse de 5,6 % de nos immatriculations et une part de marché de 9,84 %. Si décembre se poursuit sur la même lignée, nous allons frôler les 10 % », indique explique Amaury de Bourmont, directeur du commerce France de Citroën.

Ce redressement intervient alors que le réseau enregistre les premières commandes du C5 Aircross, qui arrivera dans les concessions dès le mois de janvier. « C’est un modèle qui va nous permettre d’aller chercher une nouvelle croissance », poursuit M. De Bourmont. Sur l’ensemble de l’année 2019, Citroën France a réservé une production de 43 000 unités de ce modèle, qui doit servir d’arme de reconquête pour la clientèle des entreprises « très friande de nouveautés et de SUV », précise-t-il.

La hausse du panier moyen est un autre motif de satisfaction pour Citroën. Sur la C3, il a progressé de 2 000 euros environ par rapport à la précédente génération.

La marque DS a également bénéficié de cette hausse du panier moyen avec un DS 7 Crossback qui se vend en moyenne à 47 000 euros. « Le taux de conquête, grâce à ce modèle, atteint 45 %, et ces nouveaux clients sont tous issus des marques premium. Nous sommes très satisfaits, d’autant que la gamme va s’étoffer l’année prochaine du DS 3 Crossback et que le DS 7 va accueillir de nouvelles motorisations », souligne Amaury de Bourmont.

Source : JOURNALAUTO.COM (4/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.