Fermer
France

Citroën veut amplifier la percée de la nouvelle C3 en 2017

Le #Citroën - #Entretien - #Modèle
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé à AUTOACTU.COM (5/1/17), le directeur du commerce France de Citroën Amaury de Bourmont indique qu’en 2016, la marque a immatriculé un total de 257 429 VP et VUL, en baisse de 1,1 %, ce qui représente une perte de part de marché globale de 0,6 point. Le VUL a été en hausse (+ 5,3 %) avec 62 418 immatriculations grâce au lancement du nouveau Jumpy et sa part de marché VUL se situe à 15,22 % (soit 0,4 point de moins). Sa part de marché a été également en recul sur le marché VP, où elle passe en dessous de la barre des 10 % (à 9,68 %, soit 0,8 point de moins), avec 195 011 immatriculations (à – 3 % sur un marché à + 5,1 %). DS se situe à 1,39 % de part de marché avec 28 081 unités (- 7,2 %). « Nous étions partis en début d’année sur une évolution autour de 0 % et la croissance a finalement été de 5 %. Pour 2017 nous partons sur une légère baisse en VP comme en VUL, avec une prévision à 1,965 million en VP et 400 000 en VUL [contre 410 000 en 2016] », explique-t-il. « Nous avons eu une fin d’année assez pénible en immatriculations malgré le redressement de nos commandes en fin d’année sous l’effet de nouvelle C3. Nos commandes ont été globalement assez bonnes sur la fin de l’année avec 14 000 commandes de nouvelle C3 depuis son lancement et un niveau de commandes de l’ancienne C3, que nous continuons à produire jusque fin février, supérieur à ce que l’on avait écrit. Au global, nous avons une augmentation de nos commandes de 50 % en décembre avec l’ancienne et la nouvelle. En immatriculations, nous avons en décembre encore plus d’anciennes [3 059 immatriculations de C3 II] que de nouvelles [2 772 immatriculations de C3 III] et nous devons résoudre la difficulté induite par la personnalisation de nouvelle C3. Nous avons entre un quart et un tiers de ventes sur stock pour nouvelle C3 et il faudrait que nous soyons à une vente sur 2. Nous devons favoriser les échanges entre concessionnaires », détaille-t-il. « Pour C4 Cactus, nous sommes sur des volumes globalement stables [20 372 immatriculations, – 0,9 % en VP] avec des VUL en hausse [803 immatriculations, + 104 % en VUL]. C’est moins que ce que nous avions espéré. On a tenu nos 20 000 voitures et nous en espérions 22 000 », souligne-t-il encore.

Cette année, « en VP, nous avons la capacité à amplifier la percée de nouvelle C3 et atteindre un volume plus élevé sur le reste de la gamme. Il faudra se battre. Le VU a été plus dynamique avec des prises de commandes très bien orientées et nous souhaitons continuer à progresser en 2017. Nous ferons 40 % à 50 % de nos volumes VU avec deux modèles, Jumpy et nouvelle C3. Sur le second semestre, les commandes réseaux de Jumpy ont été multipliées par deux et nous avons débloqué beaucoup de production en décembre [sur le mois, les immatriculations du Jumpy étaient à + 96,4 %, avec 1 493 immatriculations]. Nous avons démarré 2017 avec un bon niveau de portefeuille en particulier sur le Jumpy », déclare M. De Bourmont. « Nous pensons que Citroën ne doit pas être en dessous de 10 % [de part de marché]. Nous avons un lancement important au deuxième semestre qui sera significatif pour la marque et qui fera du volume », ajoute-t-il.

« Pour DS, c’est clairement plus compliqué. Nous sommes sur une année de transition importante avec la préparation à marche forcée du lancement d’une nouvelle marque dans un réseau dédié. Nous nous concentrons sur la qualité plus que sur la quantité. Je tire un grand coup de chapeau au réseau, qui aura ouvert 190 points de vente en 2018. Pratiquement tous les projets ont été validés et lancés. Il en manque très peu. En 2017, nous aurons un travail de recrutement des forces de vente adéquates pour être prêts le 1er janvier 2018 pour le lancement de la gamme 2 de DS », annonce par ailleurs le dirigeant.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.