Fermer
France

Citroën espère atteindre 10 % de part de marché en 2018

Analyse de presse de 14H00 - Le #Citroën - #DS - #Part de marché
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Sur un marché français en baisse de 1,5 % en octobre, Citroën a vendu 18 780 véhicules (+ 14,7 %) et atteint une part de marché de 10,8 %. Sur les dix premiers mois de l’année, la marque n’est pas encore parvenue à ce seuil de 10 %, mais le directeur du commerce France Amaury de Bourmont estime le gain réalisable. « Nous voulons passer au-delà de 10 % de part de marché sur l’année et, pour y parvenir, nous devons aller chercher 0,2 point supplémentaire. C’est possible si nous gardons le même cap dans les prises de commandes. Beaucoup de signaux sont positifs, d’autant que nous bénéficions d’un réel effet de gamme », déclare-t-il.

L’ensemble des modèles ou presque ont participé à la progression du mois dernier, à l’exception du C4 Picasso II, en fin de carrière. « Nous enregistrons même notre meilleur mois de commandes sur le canal des particuliers, notamment grâce à C1, C3 et C3 Aircross. Le nouveau Cactus trouve également ses marques », se félicite M. De Bourmont.

Sur le canal des particuliers, Citroën fait mieux que le marché global. Alors que la clientèle des particuliers représente 53,4 % des immatriculations d’octobre, celle de Citroën représente 56,4 % de son volume total. Le mois de novembre devrait être porté par l’arrivée du C5 Aircross, dont un exemplaire sera présent dans chaque showroom pour l’ouverture des commandes.

Les ventes de la marque DS ont en revanche reculé de 12 % le mois dernier, à 1 506 unités, mais, pour Amaury de Bourmont, cette baisse est surtout le reflet d’une moindre proportion des immatriculations tactiques cette année par rapport à 2017. « Le réseau voit ses immatriculations progresser de 12 %. DS 7 continue de trouver sa place et le mois de commandes a été satisfaisant », affirme-t-il.

Source : JOURNALAUTO.COM (6/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.