Fermer
Allemagne

CATL va installer une gigantesque usine de batteries à Erfurt

Analyse de presse de 14H00 - Le #Batterie - #BMW - #CATL - #Erfurt - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le fabricant chinois de batteries Contemporary Amperex Technology (CATL) a officiellement annoncé qu’il allait construire une « méga-usine » de cellules de batteries à Erfurt (Allemagne), notamment afin d’honorer un contrat d’une valeur de 4 milliards d’euros avec le groupe BMW. Ce contrat prévoit que CATL fournir pour 4 milliards d’euros de batteries à BMW au cours des prochaines années. Une partie de ces batteries (pour un montant de 1,5 milliard d’euros) proviendra de la future usine d’Erfurt.

Le projet a été officiellement signé lundi 9 juillet à Berlin, à l’occasion d’une visite du Premier Ministre chinois Li Keqiang, en présence également de la Chancelière Angela Merkel. Lors de cette visite, 22 contrats ont été signés entre Allemagne et Chine.

Mme Merkel s’est félicité de l’installation de cette usine, tout en regrettant le retard européen dans le secteur des batteries pour véhicules électrifiés.

« Il faut reconnaître qu’aucun investissement pour fabriquer des batteries en Europe n’a été initié par des entreprises européennes », a-t-elle souligné.

« CATL possède le savoir-faire pour produire [des batteries] en masse. Ce savoir-faire n’est pas encore en Europe », a également regretté le directeur des achats de BMW, Markus Duesmann.

Les constructeurs allemands ont dans l’ensemble renoncé à investir directement dans le domaine des batteries, afin de se préparer à la fin des véhicules à moteurs à combustion, à la faveur des véhicules à énergies alternatives, et de consacrer leurs investissements aux motorisations électriques et aux composants électroniques.

Bosch a également renoncé à produire des cellules de batteries, estimant qu’un investissement de 20 milliards d’euros environ serait nécessaire pour devenir un acteur majeur sur ce segment.

La future usine de CATL à Erfurt (dans le Land de Thuringe) pourrait créer jusqu’à un millier d’emplois, mais ne supprimera la dépendance aux entreprises asiatiques pour les batteries.

Le Ministre-Président de Thuringe, un Land d’ex-Allemagne de l’Est encore à la traîne au niveau économique, espère que le projet de CATL lui permettra de devenir « l’un des plus importants sites européens pour la technologie des batteries ».

Source : AFP, JOURNALAUTO.COM, AUTOMOBILWOCHE, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG (09/07/18), AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (09 et 10/07/18), AUTOMOTIVE NEWS CHINA (10/07/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.