Fermer
Allemagne

Cartel des poids lourds : un procès s’ouvre au tribunal de Munich

Analyse de presse de 14H00 - Le #Cartel - #Commission européenne - #DAF - #Daimler Trucks - #Iveco - #Justice - #Man - #Procès - #tribunal - #Volvo AB
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Après que la Commission Européenne a condamné les constructeurs de poids lourds MAN, Daimler Trucks, DAF, Volvo AB/Renault Trucks et Iveco à des amendes d’un montant total de 2,916 milliards d’euros pour entente sur les prix, un procès s’ouvre désormais au tribunal de Munich.

Les constructeurs de poids lourds ont été condamnés à des amendes de 1 milliard d’euros pour Daimler, de 752 millions d’euros pour DAF, de 670 millions d’euros pour Volvo AB et de 494 millions d’euros pour Iveco. MAN, qui a révélé les ententes, a évité toute amende, bien qu’ayant lui aussi reconnu les faits.

Les constructeurs s’étaient entendus sur le prix de leurs camions sur une période de 14 ans.

Désormais, des entreprises de logistique qui ont acheté des camions de ces constructeurs durant la période affectée ont intenté un procès contre les groupes mentionnés ci-dessus. Ces quelque 7 000 clients lésés réclament un total de 867 millions d’euros de dédommagement.

Selon les entreprises de logistique, du fait des ententes sur les prix réalisées par les constructeurs, elles ont dû débourser des sommes plus élevées que nécessaire pour acheter leurs camions.

Au total, Daimler, MAN, DAF, Volvo AB et Iveco auraient fixé les prix de quelque 85 000 camions.

Selon des premières estimations, le procès ouvert au tribunal de Munich pourrait durer jusqu’à 5 ans.

Source : SPIEGEL, AUTOMOBILWOCHE (24/10/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.