Fermer
France

Carlos Tavares, président de PSA, n’est pas « fermé à de nouvelles alliances », mais n’est pas « en recherche active »

Analyse de presse de 14H00 - Le #Alliance - #Dirigeant - #Groupe PSA
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

PSA a confirmé mardi au Salon de Genève qu’il étudierait d’éventuelles opportunités d’alliances ou fusions avec des concurrents. « Tout est ouvert, si on gagne de l’argent, on peut rester maître de son avenir, on peut rêver de tout », a déclaré Carlos Tavares, président de PSA. Il a toutefois ajouté que le groupe n’était « pas particulièrement en recherche active » de partenaire, lors d’une table ronde avec des journalistes.

PSA est en position de force. Il affiche une rentabilité opérationnelle parmi les meilleures de l’industrie et des bénéfices record, au terme d’un redressement entamé en 2014 après avoir frôlé la faillite. Mais il réalise l’essentiel de ses ventes en Europe ce qui le rend vulnérable à un retournement de ce marché, un point faible qui pourrait être résolu par le rachat d’un groupe bien implanté hors d’Europe.

« Il y a cinq ans on était en quasi faillite, on a dépassé ça. Ce qui importe pour nous c’est d’avoir une entreprise, quelle que soit sa taille, capable de financer son avenir. Vous avez vu qu’on a cette capacité », a souligné M. Tavares, en référence aux résultats financiers dévoilés le 26 février. « On va continuer à jouer la carte du rendement, faire plus avec moins. Après, on verra quelles opportunités se présenteront », a-t-il ajouté, estimant avoir montré avec Opel/Vauxhall la capacité du groupe à redresser une entreprise rachetée.

« Si des opportunités stratégiques apparaissent, nous serons ouverts à la discussion », avait déjà affirmé M. Tavares fin février.

Source : AFP (5/3/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.