Fermer
France

Carlos Tavares évoque les enjeux de l’électrification des véhicules en Europe

Analyse de presse de 14H00 - Le #Carlos Tavares - #Electrique - #Groupe PSA - #Hybride
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé à L’Automobile Magazine, le président du Groupe PSA Carlos Tavares explique qu’avec les Opel Corsa-e, Peugeot e-208 et DS3 Crossback en électrique et les Opel Grandland X, Peugeot 3008 Hybrid4, Citroën C5 Aircross et DS 5 Crossback en hybride rechargeable, le groupe est prêt « à prendre part au combat. Un long tunnel de dix ans où le chaos va régner en Europe ». « Personne n’est capable de prévoir quelle sera la répartition des ventes par énergies dans les années à venir. […] Trop d’éléments indépendants de notre volonté interagissent avec les décisions des consommateurs. La seule manière de pouvoir gérer cette incertitude, c’est de proposer des plateformes multi-énergie, d’être flexibles. Reste à savoir qui va survivre. De son côté, PSA est rentable, dispose des technologies liées à l’électrification, ainsi que des bons managers. Sans être arrogant, nous sommes prêts à nous battre », déclare-t-il.

« Nous vivons clairement dans une partie du monde où il est nécessaire de s’engager dans les véhicules électriques. Mais si on ne procède pas rapidement à une analyse sur l’impact environnemental qui couvrira tout le cycle de vie de ces modèles, comment on produit l’électricité, les batteries, comment on recycle, comment on implante le réseau de recharge, nous aurons de grosses surprises », ajoute M. Tavares, ajoutant qu’il y a aussi la question de la fiscalité – en 2018, l’automobile a rapporté 428 milliards d’euros en impôts aux pays de l’Union européenne – et que l’Europe ne se pose pas la question des conséquences humaines de cette marché forcée vers l’électrification.

Source : AUTOMOBILE MAGAZINE (novembre 2019)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.