Fermer
France

Carlos Tavares détaille le plan « Push to pass »

Le #PSA Peugeot Citroën
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Carlos Tavares a présenté le 5 avril un plan de croissance qui va au-delà de la hausse des volumes de ventes avec le développement de son « portefeuille de business ». Il a annoncé un objectif de croissance de chiffre d’affaires de 10 % d’ici à 2018, avec une marge opérationnelle moyenne de 4 % pour l’activité automobile. Ce plan défini pour les 6 prochaines années – de 2016 à 2021 (divisées en deux périodes de 3 ans) – vise la croissance en exploitant toutes les opportunités de contacts clients, a-t-il indiqué. M. Tavares a annoncé que le plan produit aurait pour ligne directrice « un nouveau véhicule par région, par marque et par an », ce qui donne un total de 34 nouveaux véhicules sur la durée du plan, dont 26 VP et 8 VUL (y compris un pick-up d’une tonne), sur deux plateformes modulaires. Décliné par régions, cela donnera 28 lancements en Europe, 20 en Chine, 16 au Mercosur, 17 en Eurasie, 23 au Moyen-Orient Afrique et 17 en Inde Pacifique. Le plan de développement d’une gamme de 7 modèles hybrides rechargeables (à partir de 2019) et de 4 véhicules électriques (à partir de 2019) d’ici à 2021 a été confirmé, ainsi que le cadencement du développement des fonctions autonomes avec assistance embouteillage (2018), « hands off » (2020) et « eyes off » (2021).

La nouveauté du nouveau plan a été l’affirmation de l’élargissement du champ d’action de Groupe PSA. Confronté à un monde qui change et à des attentes clients qui évoluent, le constructeur « reconnaît la réalité de ces changements et les a intégrés », a déclaré Carlos Tavares. « Nous allons tirer profit du chaos qui nous entoure pour la prospérité de l’entreprise », a-t-il dit. Cette redéfinition de son rôle conduit le constructeur à entrer dans des domaines d’activité d’où les constructeurs étaient absents et qu’ils délèguent en général à leur réseau. Ainsi, quand M. Tavares annonce un centrage « plus sur le client que sur le produit », cela annonce le lancement de solutions tournées vers l’usage et le développement « d’un portefeuille de business » avec des offres de mobilité. PSA entend créer « une relation personnalisée avec ses clients » et les impliquer dans un processus de « co-création ».

Dans les développements annoncés, il y a le lancement d’une entité de leasing sur sept marchés en Europe, qui doit permettre de doubler le nombre de contrats de maintenance, de développer la vente d’assurances avec des contrats « pay as you drive » ou « pay how you drive ». L’objectif de cette activité est de générer 100 millions d’euros de profit additionnel. Il y a aussi la poursuite de la stratégie de développement de l’activité pièces, dont le groupe attend une croissance des ventes de 10 % d’ici à 2018 et de 25 % d’ici à 2021.

Plus inédit, Carlos Tavares a annoncé la création d’une plateforme de vente en ligne de véhicules d’occasion d’ici à la fin de l’année 2016, pour devenir un opérateur multimarque de vente de véhicules d’occasion dans le BtoB, BtoC et CtoC. Le groupe veut se faire une place sur le marché des transactions VO entre particuliers pour vendre des contrats de services, a précisé le dirigeant. Cette activité doit représenter 800 000 ventes en 2021, pour un profit multiplié par quatre.
Enfin, le Groupe PSA développera sa présence dans l’autopartage (c’est d’ailleurs par ce biais qu’il compte revenir aux Etats-Unis). « Nous avons déjà 10 000 voitures en gestion, d’ici à 2021 notre objectif est d’en avoir 100 000 », a annoncé M. Tavares. Le Groupe PSA organisera également une activité de gestion des leads et la vente de Data qu’il fait déjà dans le cadre d’un partenariat avec IBM. De ces activités (autopartage, gestion de flottes, gestion des leads et big data), le Groupe PSA attend une hausse de son chiffre d’affaires de 300 millions d’euros.

Le deuxième socle, sur lequel repose le développement de Groupe PSA est « humain », a déclaré Carlos Tavares. « Nous allons continuer à développer le sens du business et la liberté individuelle d’expression du talent de chacun », a-t-il indiqué, annonçant par ailleurs une « mise à jour des valeurs de l’entreprise » recentrées sur l’esprit d’équipe, l’exigence, la force intérieure, le respect « entre nous, vis-à-vis de nos clients, de nos stakeholders », l’agilité et l’audace. « L’agilité est une dimension de plus en plus importante pour la prospérité de l’entreprise, ce qui suppose que nous agissons comme une communauté de destins », a-t-il affirmé.

M. Tavares a par ailleurs annoncé quelques objectifs de volumes sur différents marchés, mais pas de chiffre consolidé. « Nous ne donnons pas de chiffre global en volumes, mais nous attendons évidemment une croissance en volumes. Le pilotage par les volumes n’est pas pertinent et nous avons choisi une présentation sous l’angle chiffre d’affaires. Comme on le sait, piloter par les volumes comporte un certain nombre d’inconvénients, ce n’est pas la meilleure manière », a-t-il déclaré. Après la réduction du point mort de l’entreprise de 1 million de véhicules à l’issue du plan « Back in the race », les économies ne sont pas absentes du plan de croissance « Push to Pass ». Ainsi, les économies de R&D, qui se seront élevées à 1,5 milliard d’euros entre 2014 et 2018, se poursuivront par un objectif de gain de productivité de 5 % par an. L’objectif de réduction des coûts de production en Europe a été fixé à 700 euros par véhicule entre 2015 et 2018, en Chine à – 20 % sur la même période. (AUTOACTU.COM 6/4/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.