Fermer
France

Carlos Tavares commente la stratégie de redressement de PSA

Le #PSA Peugeot Citroën - #Redressement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé à INVESTIR (20/6/15), le président de PSA Peugeot Citroën Carlos Tavares explique que la mise en œuvre du plan « Back in the Race » mobilise le groupe sur la question de l’efficience de ses investissements car il investit chaque année près de 3 milliards en R&D et en capex (investissements), ce qui représente 7 % à 8 % de son chiffre d’affaires automobile. « Le plan de transformation des sites français, prévu dans le cadre de fin 2013, représente un investissement cumulé de l’ordre de 1,5 milliard d’euros sur trois ans, afin de donner de la visibilité en matière d’activité, avec un horizon d’nue dizaine d’années. Le mouvement est global et concerne aussi bien l’empreinte foncière, les flux logistiques que le passage en ligne d’assemblage monoflux », indique-t-il.

M. Tavares souligne que les enjeux technologiques de demain sont déjà pris en compte dans le plan d’investissement R&D de PSA « avec des travaux engagés sur la seconde génération de véhicules électriques, les hybrides essence rechargeables, la voiture autonome, les services connectés ». « Dans le plan Back in the Race, la stratégie d’investissement R&D s’articule autour des points suivants : proposer une offre de produits mondiale avec 26 silhouettes, qui s’adresse aux segments et aux marchés les plus rentables, avec trois marques différenciées […] ; faire évoluer nos processus de développement vers une approche modulaire plus poussée permettant de rationaliser le nombre de projets de véhicules et de plateformes […] ; travailler à l’optimisation de l’organisation, la simplification des process dans notre démarche de conception […] », explique le dirigeant. « Dans le plan Back in the Race, nous avons décidé d’adopter une organisation qui s’articule autour de cinq programmes globaux. Chacun de ces programmes répondra aux intérêts des six régions mises en place dans le cadre du plan et des trois marques sur le segment auquel il s’adresse », précise-t-il.

« Le sujet n’est pas d’investir moins mais d’investir mieux, afin de faire de PSA Peugeot Citroën une entreprise française de référence, premier déposant de brevets pour la huitième année consécutive et deuxième groupe exportateur en 2014, générant 4,7 milliards d’euros de contribution à la balance des échanges avec la France », conclut M. Tavares.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.