Fermer
France

Carlos Ghosn plaide pour un déploiement accru de l’électrique

Le #Carlos Ghosn - #Electrique - #Nissan - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’Allemagne s’apprête à mettre en place une aide à l’achat de véhicules électriques. Pour Renault, l’aide prévue de 5 000 euros semble toutefois insuffisante : « Une aide de l’ordre de 10 000 euros comme en France et en Norvège paraît nécessaire pour développer significativement les ventes », a estimé le président de Renault et de Nissan Carlos Ghosn, lors d’une conférence de presse organisée en marge du Salon de Genève. Il est prévu que les constructeurs participent à cette aide allemande, « alors que la rentabilité des V.E. n’est pour l’heure que légèrement positive », a indiqué le dirigeant, rappelant le chemin parcouru : « Nous étions précurseur en 2006 et, aujourd’hui, l’Alliance vend plus de 50 % des V.E. dans le monde. Nous avons dépassé le seuil des 300 000 ventes cumulées l’année dernière et nous approchons de notre objectif d’en vendre 100 000 par an pour l’Alliance. Si l’Allemagne met en place une aide significative et que la Chine continue le développement, c’est un objectif réalisable, d’autant que l’autonomie des batteries augmente, que leurs coûts baissent et que la capillarité du réseau de recharge se développe. Le chemin est encore ardu, mais tous les constructeurs y viennent, c’est inévitable ».

Lors de la Cop 21, les gouvernements se sont mis d’accord sur une augmentation maximale de 2 % du réchauffement climatique. « Pour atteindre cet objectif, il faut augmenter de façon très conséquente et sans attendre le parc de véhicules électriques », a déclaré M. Ghosn. Il a précisé attendre des précisions dans les mois qui viennent sur les niveaux d’émission que cet objectif de 2 % impose. « Nous avons une visibilité pour les NOx en Euro-6 mais pas sur le CO2 », a-t-il souligné.

Concernant la façon de mesurer ces émissions, « il y aura toujours des écarts entre les normes d’homologation et la réalité. On ne peut pas légiférer sur tous les modes de conduite. La solution, c’est l’électrique, avec zéro émission en test comme en réel », a-t-il rappelé. Quant à l’hydrogène, « c’est une solution intéressante, même si moins verte que l’électrique du puits à la roue », a-t-il dit. En outre, « quand on voit la lenteur du déploiement du réseau de bornes électriques, la difficulté pour l’hydrogène sera exponentiellement supérieure », a-t-il prévenu. Evoquant le diesel : « Il recule et il va continuer avec le surcoût lié à la dépollution, mais il conservera une certaine popularité et restera une technologie importante grâce à ses performances en termes de CO2 », a estimé le dirigeant. (AUTOACTU.COM 8/3/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.