Fermer
France

Carlos Ghosn explique les enjeux de la création d’une équipe « Véhicule connecté et Services de Mobilité »

Le #Divers - #Mobilité - #Nissan - #Renault - #Véhicule connecté
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un post mis en ligne sur Linkedin, Le président de Renault et de Nissan Carlos Ghosn annonce donc la création d’une équipe « Véhicule connecté et Services de Mobilité » au sein de l’Alliance Renault-Nissan. « L’Alliance Renault-Nissan lance le recrutement d’au moins 300 experts pour notre nouvelle unité consacrée au véhicule connecté et aux services de mobilité. Nous recherchons notamment des profils spécialisés en développement et ingénierie du cloud, analyse de données, Machine Learning et architecture des systèmes », écrit-il, avant d’ajouter : « Cette équipe, appelée Véhicule Connecté et Services de Mobilité, est dirigée par Ogi Redzic, arrivé à Paris de Chicago où il occupait un poste chez HERE, le service de cartographie détenu précédemment par Nokia sous le nom de NAVTEQ. Il a rejoint l’Alliance en janvier dernier ».

Pour composer cette équipe, l’Alliance veut pouvoir compter sur les meilleurs talents et Carlos Ghosn souligne que cet enjeu devient de plus en plus névralgique, dans la mesure où la concurrence RH s’est encore aiguisée avec l’arrivée de nouveaux entrants dans l’écosystème automobile. « Nous sommes désormais en compétition, dans cette course aux talents, avec des entreprises non automobiles : Apple, Uber, Google et les start-up venues de Sunnyvale en Californie ou de Bangalore en Inde. Celles-ci investissent également dans la révolution technologique en cours », souligne-t-il.

« Outre la création d’une start-up de 300 personnes au sein de Renault-Nissan, nous travaillons en étroite collaboration avec des fournisseurs intervenant dans le secteur automobile classique ou en dehors de celui-ci. Nous ne pourrons pas bâtir un avenir privilégiant les technologies zéro émission, zéro victime, sans conclure des partenariats », explique encore M. Ghosn. « Nous offrons un vaste choix de carrières et d’évolutions professionnelles avec des possibilités de travailler à Paris, à Yokohama, ou dans nos pôles de recherche et de développement dans la Silicon Valley ou à Chennai en Inde », précise-t-il. (JOURNALAUTO.COM 21/7/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.