Fermer
France

Carlos Ghosn évoque les projets et défis de Renault

Le #Entretien - #Mondial de l’Automobile - #Nissan - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé au PARISIEN (6/10/14), le président de Renault Carlos Ghosn explique que le nouvel Espace est « la voiture phare du Mondial ». « C’est Renault qui a inventé le concept du monospace il y a trente ans. Puis tous les constructeurs nous ont copiés. Aujourd’hui, nous renouvelons complètement ce concept. Nous gardons bien sûr l’esprit qui a fait le succès de l’Espace, à savoir une voiture ouverte, d’une grande convivialité, et nous lui donnons une peau très moderne. Elle est beaucoup plus légère grâce aux nouveaux matériaux et elle consomme peu. Elle sera en vente à partir du printemps 2015 et va enrichir notre gamme de crossovers en plein boom actuellement », indique-t-il.

Concernant le segment des voitures électriques, M. Ghosn souligne qu’à « chaque fois que des bornes [de recharge] ont été installées en nombre, les ventes de voitures électriques ses sont envolées, comme à Atlanta [Etats-Unis], par exemple, où Nissan vend 1 000 Leaf par mois actuellement.

Le dirigeant explique qu’à l’avenir, les automobilistes disposeront de véhicules à zéro émission de CO2, qui seront de surcroît connectés. « Les équipes de recherche et développement de Renault et Nissan avancent ensemble et, dans les trois ans qui viennent, toutes nos voitures seront autonomes, connectées et propres », assure-t-il.

M. Ghosn indique par ailleurs que Renault n’a pas de problème de surcapacité en France et qu’il va passer de 500 000 voitures produites par an dans l’Hexagone à 710 000 d’ici à 2017. « Et 75 % d’entre elles seront estampillées Renault. Cela découle de notre accord de compétitivité signé en mars 2013, qui prévoit de ne fermer aucun site et d’augmenter la production et l’assemblage en France. […] Au vu des résultats, je peux vous dire que cet accord est gagnant-gagnant », se félicite-t-il. « Nous sommes sur une bonne tendance. Nous redémarrons et nous commençons par recruter des intérimaires. A terme, nous souhaitons transformer un certain nombre de ces postes en CDI. Mais c’est le patron de l’usine qui décidera. Lui seul peut dire quand il y aura une production assez stable pour augmenter ses effectifs. De mon côté, je peux juste vous garantir que, d’ici à 2016, il y aura des embauches », déclare-t-il.

Enfin, M. Ghosn rappelle que Renault-Nissan compte devenir le troisième constructeur mondial d’ici à la fin de 2016. « Nous ne sommes plus très loin. Actuellement, nous sommes numéro quatre avec 8,3 millions de voitures vendues en 2013. Le numéro un, Toyota, est à 10 millions. Et si nous comparons en chiffre d’affaires, l’écart est encore moins important car, grâce à nos accords avec Daimler ou Fiat, notamment, nous fabriquons des voitures pour d’autres marques. Nous sommes donc très bien placés. Et sur le plan européen, notre objectif est de passer de numéro trois à numéro deux », conclut-il.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.