Fermer
Chine

Canton et Shenzhen ont assoupli leurs plafonds d’immatriculations

Analyse de presse de 14H00 - Le #Canton - #Immatriculation - #Marché - #Quota - #Shenzhen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les villes chinoises de Canton (Guangzhou) et Shenzhen ont assoupli leurs plafonds annuels d’immatriculations de véhicules particuliers, afin de contribuer au rebond du marché automobile chinois (qui a – pour la première fois depuis près de 30 ans – reculé en 2018).

Ainsi, en 2019 et 2020, la ville de Canton relèvera son plafond de nouvelles immatriculations à 160 000 unités (au lieu de 100 000), tandis que Shenzhen portera le sien de 80 000 à 120 000 immatriculations par an.

Ces villes représentent les principaux marchés provinciaux au sein du territoire chinois. Chacune des deux métropoles compte plus de 10 millions d’habitants.

Suite à la décision de Canton et Shenzhen, d’autres grandes villes chinoises qui appliquent elles aussi des quotas d’immatriculations devraient à leur tour les assouplir.

En Chine, au moins 10 métropoles (dont Pékin et Shanghai) ont mis en place des quotas annuels d’immatriculations au cours de la précédente décennie, afin de limiter les embouteillages et la pollution.

Source : AUTOMOTIVE NEWS CHINA (4/6/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.