Fermer
Allemagne

Bosch veut devenir neutre en CO2 dès 2020

Analyse de presse de 14H00 - Le #Bosch - #Environnement - #Investissement - #Neutralité CO2 - #Objectif - #Résultats financiers - #Stratégie
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’équipementier allemand Bosch a annoncé qu’il comptait atteindre la neutralité carbone « dès 2020 » et qu’il allait pour cela investir deux milliards d’euros en 10 ans.

L’équipementier a ainsi pour objectif d’éviter l’émission de 3,3 millions de tonnes de CO₂ d’ici 2020. Bosch deviendrait la première entreprise industrielle à être neutre en CO₂.

« Nos calculs montre que c’est possible, donc nous le faisons », a annoncé Volkmar Denner, président de Bosch. « A partir de 2020, Bosch n’aura plus d’empreinte carbone », a-t-il confirmé.

Pour atteindre ce résultats, Bosch prévoit d’améliorer l’efficacité énergétique de ses opérations, d’acheter davantage d’électricité renouvelable et de compenser les émissions « inévitables » par des investissements dans des projets environnementaux.

« D’ici à 2030, les mesures de compensations seront réduites », à mesure que l’utilisation d’énergies renouvelables augmentera, a précisé l’équipementier dans un communiqué.

L’efficacité énergétique sera améliorée au cours des 10 années à venir, ce qui devrait permettre des économies de près d’un milliard d’euros sur 10 ans. Cela divisera par deux le coût de ces mesures environnementales.

Par ailleurs, dans son communiqué, Bosch a également donné ses résultats détaillés pour l’année 2018 (après la publication de résultats préliminaires en janvier).

Le chiffre d’affaires de l’équipementier a ainsi atteint un niveau record de 78,5 milliards d’euros en 2018, son résultat d’exploitation avant intérêts et impôts (EBIT opérationnel) s’est établi à 5,5 milliards d’euros. Malgré des dépenses plus élevées – pour l’électrification et l’automatisation des véhicules, par exemple – la marge opérationnelle a de nouveau progressé en 2018, passant à 7 % contre 6,8 % en 2017.

De plus, les dépenses en recherche et développement de Bosch ont atteint 7,3 milliards d’euros l’an dernier, soit 9,3 % du chiffre d’affaires. Les investissements en immobilisations corporelles ont augmenté de 14 % pour s’établir à 4,9 milliards d’euros, soit 6,3 % du chiffre d’affaires.

En outre, Bosch a créé près de 8 000 nouveaux emplois dans le monde, dont plus de la moitié en R&D.

Pour l’année 2019, l’équipementier table sur une hausse de son chiffre d’affaires.

Par ailleurs, Bosch a pour objectif de convertir trois de ses usines (Homburg, Stuttgart et Bamberg), qui produisent actuellement des composants pour véhicules diesel, afin qu’elles produisent de nouveaux produits (par exemple des piles à combustible) et pour ainsi les sauvegarder. Cela pourrait néanmoins entraîner des réductions d’emplois supplémentaires (après la suppression l’an dernier de 600 postes via des départs à la retraite et le non-renouvellement de contrat à durée déterminée).

Bosch emploie quelque 50 000 personnes directement pour des composants pour véhicules diesel dans le monde, dont 15 000 environ en Allemagne. Ces emplois sont les plus menacés.

Source : AFP, AUTOMOBILWOCHE, SPIEGEL (9/5/19), COMMUNIQUE BOSCH

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.