Fermer
France

Bosch France optimiste pour 2014

Le #Bosch - #Prévision
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Bosch a augmenté son activité de 2,7 % en 2013 (+ 6,3 % à taux de change constant), à plus de 46 milliards d’euros. Son activité automobile a été la plus dynamique, en hausse de 6,7 % (+ 10,3 % à taux de change constant), pour atteindre 30,6 milliards d’euros. Les ventes en France ont été stables, à 2,3 milliards d’euros, ainsi que les exportations des usines françaises, qui ont représenté environ 1,2 milliard d’euros, a indiqué Guy Maugis, président de Bosch France. « Malgré la baisse de la production automobile de 12 % en France, notre chiffre d’affaires en première monte a progressé de 1,5 %. Et malgré la baisse de 5 % du marché de la pièce, notre activité seconde monte a progressé de 7 % », a-t-il détaillé. « Les accords de compétitivité signés il y a un an avec les syndicats nous ont permis d’investir 30 millions d’euros dans notre usine de Rodez (pour produire des injecteurs pour BMW et Nissan) et de passer à 4 millions notre production d’ESP à Moulins (au lieu de 3), usine qui produit également le frein électrique de la Zoé », a-t-il rappelé.

Les perspectives du groupe pour 2014 sont bonnes. Au premier trimestre, ses ventes ont progressé de 7 % (+ 10 % à taux de change constant), « même si le premier trimestre 2013 était particulièrement mauvais », a relativisé M. Maugis, précisant que le groupe s’attendait à une progression de 3 % à 5 % sur l’ensemble de l’année. Le niveau de commandes pour l’activité automobile est élevé : « Nous prévoyons de vendre 10 millions de système d’injection diesel (contre 9 en 2013), 9 millions de système d’injection essence (contre 7), 50 millions de capteurs (contre 40) et 2 millions de régulateur auto-adaptatif (contre 1) », a-t-il détaillé.

« Ce n’est pas le marché qui va nous apporter la croissance. C’est notre dynamisme commercial qui doit permettre de nous rendre plus attractifs et nous faire gagner des parts de marché », a par ailleurs déclaré M. Maugis. Comme l’a annoncé Volkmar Denner, président du directoire du groupe Bosch, lors de la présentation des résultats du groupe en avril, la connectivité sera désormais le fil rouge de tous les secteurs de Bosch, en France également. Pour illustrer l’implication de l’équipementier dans les technologies connectées, tous secteurs confondus, M. Maugis s’est livré à quelques projections. Les objets connectés, estimés aujourd’hui à 6 milliards d’unités, devraient avoisiner les 20 milliards dans trois ans. C’est la raison pour laquelle les sites concernés de Bosch vont tourner à plein régime. Les capteurs, qui entrent dans la composition de l’Adaptative Cruise Control (ACC) par exemple, sont actuellement produits au rythme d’un million d’unités par an, un chiffre qui doublera l’année prochaine. Par ailleurs, un milliard de « Mems » électroniques Bosch (accéléromètres, gyroscopes, capteurs de position absolue, etc.) sont produites chaque année, faisant de Bosch le premier fournisseur mondial de cette technologie. Là encore, les volumes augmenteront de 30 % en 2014. (JOURNALAUTO.COM 13/5/14, AUTOACTU.COM 14/5/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.