Fermer
France

Bosch doit remplir sa « part du contrat » sur son site de Rodez

Analyse de presse de 14H00 - Le #Bosch - #Crit'Air - #Diesel - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher a demandé le 25 juin à Bosch de remplir « sa part du contrat » concernant ses engagements sur le site aveyronnais de Rodez, en difficulté, regrettant que le groupe industriel n’ait pas trouvé de substitut pour la totalité des emplois sur la sellette.

« Nous avons une feuille de route que nous avons signée ensemble. Les organisations syndicales et les salariés ont fait des efforts avec un accord de compétitivité, l’Etat a fait un effort en accompagnant notamment au chômage partiel » les salariés de Bosch « et nous attendons de Bosch de faire sa part du contrat », a déclaré Mme Pannier-Runacher lors d’un point de presse, après avoir reçu à Bercy des représentants du groupe, élus et syndicats. « Je reste strictement attachée à cette feuille de route et aujourd’hui, le compte n’y est pas. Car nous avons 300 emplois à trouver, et nous avons seulement 100 équivalents emplois qui sont communiqués par le groupe Bosch. Donc il y a seulement un tiers de cette feuille de route qui est faite pour fin 2021 », a regretté la secrétaire d’Etat. « Nous demandons à Bosch de faire cet effort, de spécifier très exactement les 200 emplois manquants et nous sommes prêts à les accompagner comme nous l’avons toujours fait avec toutes les entreprises qui étaient en phase de transition, à la fois en termes de chômage partiel, mais également dans les contacts qu’ils peuvent avoir et dans la prise de commandes », a-t-elle conclu.

Mme Pannier-Runacher a également annoncé le lancement d’une étude pour déterminer « où en sont les nouvelles motorisations », qu’elles soient diesel ou à essence, et « comment elles se comparent à des véhicules qui aujourd’hui circulent » avec la vignette Crit’Air 1, réservée aux véhicules les moins polluants.

« Il faut que cette étude sur les diesel de nouvelle génération, dont le résultat est annoncé pour la fin de l’année, arrive plus tôt fin août-début septembre », a pour sa part déclaré le secrétaire CGT de l’usine de Rodez Yannick Anglarès, craignant qu’il ne soit « trop tard en décembre ».

Source : AFP (25/6/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.