Fermer
Allemagne

Bosch aurait été un complice actif dans l’affaire des moteurs truqués de Volkswagen

Analyse de presse de 14H00 - Le #Bosch - #Emissions - #Groupe Volkswagen - #Scandale
Icone de twitter
UTACCERAM Icone de retweet
RT @UTACCERAM: Malgré la période de confinement, UTAC CERAM poursuit sa politique de croissance ambitieuse Nous maintenons nos
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: On we talk about MotorsportsWinking face and particularly Did you know that most of our @RenaultF1Team #Fridays #F1
Icone de twitter
GroupePSA Icone de retweet
RT @GroupePSA: Le 2019 du est en ligne ! Pour la 5ème année consécutive, le Groupe reçoit le niveau « Advanced » #RapportRSE #GroupePSA
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets

Selon des informations de la presse allemande (via le journal Wirtschaftswoche), des échanges de courriels entre Bosch et Volkswagen montreraient que l’équipementier allemand aurait été un complice actif dans l’affaire de manipulations des niveaux d’émissions des véhicules diesel du groupe Volkswagen.

Bosch aurait notamment aidé Volkswagen à cacher aux autorités ses manipulations des niveaux d’émissions, et ce plusieurs années avant l’éclatement du scandale en septembre 2015.

La “fonction acoustique”, qui ne serait qu’un nom de code pour couvrir un logiciel truqueur, aurait été mentionnée par Bosch dans des documents internes dès novembre 2006.

Cette “fonction acoustique” aurait également été connue sous le nom de “reconnaissance de cycle” de test, puisqu’elle permettait de détecter si le véhicule était en phase de test pour pouvoir manipuler les niveaux d’émissions.

Ni Bosch ni Volkswagen n’a souhaité s’exprimer sur les rapports du journal Wirtschaftswoche.

Source : AUTOMOBILWOCHE (31/08/208)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES