Fermer
Allemagne

Bosch a réalisé un chiffre d’affaires de 73,1 milliards d’euros

Le #Bosch - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Selon des chiffres provisoires, l’équipementier allemand Bosch a réalisé un chiffre d’affaires de 73,1 milliards d’euros en 2016 (+ 3,5 %). Son bénéfice opérationnel a en revanche reculé de 6,5 %, à 4,3 milliards d’euros.

« Malgré un contexte défavorable, nous avons atteint nos prévisions de croissance en 2016 », s’est félicité Volkmar Denner, patron de Bosch. « Et ce en dépit d’effets de change négatifs considérables », a ajouté Uwe Raschke, responsable des activités de Bosch en Europe.

A l’exception de l’activité dédiée aux techniques industrielles, toutes les divisions de Bosch ont accru leur chiffre d’affaires. La division automobile a notamment enregistré une hausse de 5,5 % de son chiffre d’affaires (qui représente plus de la moitié du chiffre d’affaires total du groupe).

Bosch est engagé dans « le plus grand processus de transformation de son histoire », a souligné M. Raschke. Pour être à la hauteur dans les domaines d’avenir que sont l’internet des objets et la voiture électrique, la société a investi 6,6 milliards d’euros dans la recherche et le développement en 2016.

En 2017, Bosch table sur une croissance modérée de l’économie mondiale, estimant qu’il est encore trop tôt pour évaluer l’impact de l’élection de Donald Trump e’t du Brexit.

Par ailleurs, Bosch indiquera au mois de mai le montant des provisions qu’il allouera pour couvrir les coûts liés au scandale des moteurs truqués de Volkswagen. L’équipementier avait en effet fourni le logiciel incriminé au constructeur allemand. L’an dernier, ces provisions s’étaient élevées à 750 millions d’euros. Bosch indiqué qu’il est encore difficile d’évaluer les conséquences du scandale sur son activité. (AFP, REUTERS, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE 27/1/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.