Fermer
France

Bolloré sur les rangs pour installer 16 000 bornes de recharge supplémentaires

Le #Bolloré - #Borne de recharge - #Gouvernement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Moins de 8 000 bornes de recharge de véhicules électriques sont actuellement installées dans l’Hexagone, dont plus de la moitié pour le seul réseau Autolib’ en Ile-de-France. La semaine dernière, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a confirmé les premiers versements de subventions à plusieurs collectivités territoriales, piochées dans une enveloppe de 50 millions d’euros. Grâce à ces aides, 10 000 bornes devraient compléter le réseau d’ici à trois ans. Reste à boucler un véritable plan national, mais pour que l’Etat soit autorisé à planter des bornes sur le domaine public, et ce sans avoir à payer des redevances aux communes, il faut une nouvelle loi. Une proposition en ce sens devrait être déposée à l’Assemblée nationale dans les jours à venir pour des discussions en mai.

Le groupe Bolloré est déjà sur les rangs pour installer 16 000 stations supplémentaires en trois ans. Le président du groupe Vincent Bolloré souligne que ses bornes sont technologiquement plutôt simples, et qu’elles « fonctionnent avec 16 ampères, ce qui permet un rechargement en quatre heures ». (JOURNAL DU DIMANCHE 23/3/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.