Fermer
Chine

BMW va continuer à investir en Chine

Analyse de presse de 14H00 - Le #BMW - #Brilliance - #Capacités de production - #Coentreprise - #Investissement - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe BMW va continuer à investir en Chine. Le constructeur, qui a déjà injecté plusieurs milliards d’euros dans le pays, va ainsi investir plus de 3 milliards d’euros dans des usines nouvelles et existantes à Shenyang dans les années à venir.

En outre, BMW a annoncé qu’il allait élargir les termes de son contrat avec Brilliance, pour accroître ses investissements dans les capacités de production de la coentreprise BMW Brilliance. En parallèle, BMW portera à 75 % (contre 50 %) sa participation dans BMW Brilliance.

D’ici 3 à 5 ans, les capacités de production totales de modèles BMW dans les usines de la société conjointe atteindront ainsi 650 000 unités par an, ce qui nécessitera la création de 5 000 nouveaux emplois.

« Nous sommes une entreprise mondiale et depuis de nombreuses années, nous avons suivi avec succès une stratégie de production s’adaptant aux marchés. En dehors de l’Union Européenne, la Chine et les Etats-Unis sont nos principaux marchés internationaux et nos usines à Shenyang et Spartanburg sont des piliers de notre réseau de production mondiale. Nous avons investi des milliards d’euros dans ces deux sites ces dernières années et nous allons continuer à y investir à l’avenir », a expliqué Nicolas Peter, responsable financier de BMW.

En outre, M. Peter a ajouté qu’il estimait qu’une « production locale pour le marché local » ne pouvait pas être suffisante et que certains produits devaient être assemblés dans des usines complémentaires, pour être ensuite distribués dans divers marchés. C’est pourquoi un marché international en libre-échange est essentiel aux yeux de BMW, qui craint donc une escalade du conflit entre Chine et Etats-Unis.

Source : XINHUA NEWS (25/10/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.