Fermer
Chine

BMW envisage de produire davantage de véhicules de loisir en Chine

Analyse de presse de 14H00 - Le #BMW - #Etats-Unis - #Production - #Tarifs douaniers - #Véhicule de loisir
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

BMW envisage de produire davantage de véhicules de loisir en Chine, afin d’éviter les taxes douanières sur les modèles importés des Etats-Unis.

En effet, la guerre commerciale entre Chine et Etats-Unis devrait affecter le bénéfice du groupe allemand en 2018.

Une décision définitive doit être prise dans les semaines à venir, pour déterminer quel modèle pourrait être produit en Chine.

BMW a d’ailleurs précisé que les ventes du véhicule de loisir X3 avaient progressé depuis que le modèle était produit en Asie, ce qui a permis de réduire les importations de ce modèle depuis les Etats-Unis.

« Si les tarifs douaniers portent atteinte à la compétitivité de BMW en termes de production et de ventes aux Etats-Unis, le résultat pourrait être des volumes en forte baisse à l’exportation, ce qui aurait des effets négatives sur les investissements et l’emploi aux Etats-Unis », a déclaré un porte-parole de BMW.

Actuellement, BMW produit les véhicules de loisir X3, X4, X5, X6 et X7 à Spartanburg. Ces modèles, une fois importés en Chine, sont soumis à une taxe à l’importation de 40 %.BMW a donc déjà cessé d’importer le X3 en Chine depuis les Etats-Unis, en utilisant à la place ses sites de production à Rosslyn (Afrique du Sud) et Shenyang (Chine).

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (7/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.