Fermer
Allemagne

BMW a choisi M. Zipse pour succéder à M. Krüger

Analyse de presse de 14H00 - Le #BMW - #Conseil de surveillance - #Gouvernance - #Nomination
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le conseil de surveillance du groupe BMW a choisi Oliver Zipse, actuellement responsable de la production du groupe munichois, pour succéder à Harald Krüger au poste de président du directoire.

En début de mois, M. Krüger, dont le contrat arrivera à expiration le 30 avril 2020, avait annoncé qu’il ne se rendrait pas disponible pour une prolongation de son contrat.

Bien que le contrat de M. Krüger prenne fin en avril 2020, la transition avec M. Zipse débutera dès le 16 août.

M. Zipse a été préféré à Klaus Fröhlich, actuellement responsable du développement, qui était également en lice pour le poste de président de BMW. M. Fröhlich, âgé de 59 ans, était menacé par une limite d’âge imposé en Allemagne.

La question de savoir si M. Fröhlich pourra conserver ses fonctions au sein de BWM sous la gouvernance de M. Zipse n’a pas été abordée par le conseil de surveillance.

Le nouveau patron de BMW aura pour principale tâche de mener à bien la transition électrique, défi posé à l’ensemble du secteur et particulièrement aigu pour les groupes allemands qui ont tardé à en prendre la mesure.

M. Krüger avait d’ailleurs promis le mois dernier d’accélérer le lancement sur le marché de voitures électriques, annonçant 25 modèles d’ici 2023, soit deux ans plus tôt qu’initialement prévu.

En outre, M. Zipse aura pour mission de reprendre à Daimler la place de premier constructeur de haut de gamme, place que BMW avait perdu en 2016. En efet, côté résultats, M. Krüger a dû présenter des chiffres annuels décevants, annonçant pour 2019 un « net recul » du bénéfice imposable, dans un contexte de baisse des marges en raison de la hausse des investissements et des coûts.

Source : AFP, REUTERS, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, F.A.Z., SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG, ZEIT (18/7/19), COMMUNIQUE BMW

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.