Fermer
France

Belfort lance l’automobile en libre-service par carte de transports publics

Le #Autopartage - #Transport en commun
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’agglomération de Belfort a lancé le 20 janvier un service inédit en France d’automobiles en libre-service accessible à partir d’une carte classique de circulation en transports en commun. Les 30 premiers véhicules ont été mis en service, et la flotte sera portée progressivement à 200 modèles Peugeot, Renault et Toyota d’ici au printemps, a indiqué le SMTC 90 (Syndicat mixte des transports collectifs du Territoire de Belfort), l’autorité organisatrice du réseau local de transports en commun, exploité en régie.

La voiture sera ouverte grâce au « Pass Optymo », la carte habituellement utilisée localement pour circuler en transports publics, a expliqué le SMTC. L’usager devra simplement s’inscrire quelques jours à l’avance, le temps de vérifier qu’il possède le permis et qu’il n’a pas d’antécédents excessifs d’accidents. Et il devra réserver au préalable par le biais d’internet ou par téléphone afin de s’assurer qu’un véhicule est disponible.

L’usage sera réglé en fin de mois par prélèvement automatique sur la base d’une facture englobant aussi les déplacements en bus et l’utilisation de vélos en libre-service, mis en place depuis l’an dernier. Le SMTC vise à terme 2 000 clients pour les automobiles en libre-service, soit un détenteur sur trente du Pass Optymo. Les véhicules seront stationnés sur la voie publique environ tous les 300 mètres, un maillage comparable à des stations de transports en commun. Ils devront être ramenés à leur emplacement initial. (AFP 20/1/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.