Fermer
Monde

Batteries pour VE : SK Innovation discute avec Volkswagen et des Chinois

Analyse de presse de 14H00 - Le #batteries - #coentreprises - #SK Innovation - #véhicules électriques
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’entreprise coréenne SK Innovation est en pourparlers avec Volkswagen et des partenaires chinois pour établir deux coentreprises distinctes dans les batteries pour véhicules électriques.

SK Innovation a déclaré à Reuters qu’il discutait avec le constructeur allemand de la création d’une usine commune et a dit être sur le point de conclure un accord pour l’ouverture d’un site en Chine avec des partenaires dont l’identité n’a pas été divulguée.

Le premier raffineur de Corée du Sud a effectué une entrée tardive dans le segment des batteries pour véhicules électriques. Il prévoit d’investir 4 510 milliards de wons (3,5 milliards d’euros) dans ce segment d’ici à 2022.

“Notre stratégie consiste à suivre l’évolution technologique en partenariat avec certains de nos clients clés”, a indiqué YS Yoon, responsable de l’activité batteries de SK Innovation. Si le projet de coentreprise avec Volkswagen est validé, ce sera la première fois que le constructeur allemand investit dans une coentreprise de production de batteries, ont noté des analystes. Le président du directoire de Volkswagen, Herbert Diess, avait déclaré le mois dernier que le constructeur “examinait de près la possibilité d’une éventuelle prise de participation dans des usines de fabrication de cellules de batterie en Europe pour son compte”.

SK Innovation prévoit également de signer prochainement un accord en vue de la construction de sa deuxième usine de batteries en Chine, premier marché mondial pour les véhicules électriques.

La société entend par ailleurs réduire la teneur en cobalt de ses batteries à 5% d’ici 2022 contre 10% actuellement, le minerai étant extrait dans des conditions difficiles et soumis à des fluctuations importantes de prix.

Source : REUTERS (10/4/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.