Fermer
Egypte

AvtoVAZ pourrait établir une société conjointe en Egypte

Le #Avtovaz - #Coentreprise
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

AvtoVAZ pourrait établir une société conjointe en Egypte avec El Nasr Automotive Manufacturing en vue de la production de voitures dans le pays. El Nasr, propriété de l’Etat égyptien, fabriquerait initialement quelques dizaines de milliers de voitures par an, moyennant un investissement de 20-30 millions de dollars, puis, en fonction de la croissance du marché, la production pourrait atteindre plus de 100 000 unités par an, avec un investissement porté à 100 millions de dollars.

Un porte-parole d’AvtoVAZ a indiqué que les négociations étaient en cours et que les détails du projet seraient communiqués après la signature de l’accord par Bo Andersson, président du groupe, et le gouvernement égyptien.

Les ventes de voitures en Egypte ont progressé de 1,6 % en 2013, à 226 300 unités (chiffres OICA). Au cours des dix dernières années, en dépit de l’instabilité politique, le marché automobile égyptien a doublé et offre encore un fort potentiel puisque le taux de motorisation du pays s’établit à 45 voitures pour 1 000 habitants, contre 270 en Russie et plus de 500 dans certains pays européens. (AUTOSTAT 17/9/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.