Fermer
Russie

AvtoVAZ a doublé ses pertes sur neuf mois

Le #Avtovaz - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

AvtoVAZ a annoncé une perte nette plus que doublée sur les neuf premiers mois de l’année. Entre janvier et septembre, le construceur a subi une perte de 34,2 milliards de roubles (498 millions d’euros) contre 15,8 milliards de roubles (230 millions d’euros) un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a reculé de 0,6 %, à 130,5 milliards de roubles (1,9 milliard d’euros).

AvtoVAZ a été frappé de plein fouet par le plongeon des ventes de voitures neuves causé par la crise économique en Russie. Ses actionnaires, l’alliance franco-japonaise et le conglomérat public russe Rostec, ont annoncé en septembre un vaste plan de recapitalisation de 85 milliards de roubles (1,2 milliard d’euros) qui doit aboutir à sa prise de contrôle effective par Renault. Dans ce cadre, le conseil d’administration a validé une première augmentation de capital de 16,4 milliards de roubles (240 millions d’euros) mi-octobre.

Le constructeur est dirigé depuis le printemps par Nicolas Maure, ancien dirigeant de Dacia. Signe encourageant, AvtoVAZ enregistre depuis plusieurs mois un rebond de ses ventes alors que le marché reste orienté à la baisse. (AFP 28/10/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.