Fermer
France

Avec la Pamu, Renault crée le service voiturier du futur

Le #Renault - #Voiture autonome
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Avec son projet PAMU, pour « Plateforme Avancée de Mobilité Urbaine », centré sur l’aide au stationnement (cf. revue de presse du 18/12/13), Renault crée le service voiturier du futur. « Le pilotage reste manuel lorsqu’un conducteur est à bord. Mais quand il descend de la voiture, il peut lui demander d’aller se garer seule et de revenir à un endroit précis. Ces opérations seront réalisées en mode automatique », explique François Chauveau, responsable du projet chez Renault.

Les essais, organisés au Technocentre de Guyancourt, ont déjà permis d’éprouver les capacités de la Fluence Z.E. équipée de la Pamu. Grâce à ses capteurs et à ses caméras, la voiture peut analyser en temps réel son environnement, adapter sa vitesse, contourner un obstacle et même modifier son itinéraire. « La trajectoire est calculée en continu avec une précision de l’ordre de 20 cm, ce qui est exceptionnel », souligne M. Chauveau.

Etant donnée la législation, ce concept ne sera pas généralisé sur le réseau routier en France. Mais dans moins de dix ans, Renault prévoit qu’il pourra mener à la création de flottes de taxis pour les aéroports, centres commerciaux et autres campus universitaires. (ECHOS 14/4/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.