Fermer
France

Ateliers des Janves demande son placement en redressement judiciaire

Analyse de presse de 14H00 - Le #Ateliers des Janves - #Redressement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Ateliers des Janves, fabricant de bielles basé dans les Ardennes qui emploie environ 320 personnes, a demandé le 31 août son placement en redressement judiciaire. La société, qui fournit notamment des constructeurs d’automobiles tels que Renault, Peugeot, Fiat ou Volvo, explique être confrontée à un problème de trésorerie lié à la vétusté de son outil de production et à l’augmentation des délais d’approvisionnement en acier en raison d’une forte demande mondiale pour cette matière première.

Ateliers des Janves, basé à Bogny-sur-Meuse, précise avoir sollicité l’ouverture d’une procédure de placement en redressement judiciaire auprès du Tribunal de Commerce de Paris afin de pouvoir poursuivre son activité. Le groupe inclut une holding, une entreprise de forge et une autre d’usinage. Il a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 71 millions d’euros.

Le groupe Ateliers des Janves est contrôlé par un actionnariat familial : les héritiers du fondateur sont majoritaires au capital de cette entreprise créée en 1925. La direction espère trouver un nouveau partenaire financier qui lui donnerait les moyens de régler son problème de trésorerie et d’investir dans l’outil de production. Elle indique avoir déjà reçu sept marques d’intérêt parmi de potentiels investisseurs.

Source : AFP (31/8/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.