Fermer
France

Assemblée générale des salariés de Ford-Blanquefort sur des points litigieux du plan de reprise

Analyse de presse de 14H00 - Le #Ford - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les salariés de Ford-Blanquefort, usine de 850 salariés proche de Bordeaux menacée de fermeture, doivent se prononcer aujourd’hui sur des points litigieux de l’offre de reprise présentée par Punch Powerglide. L’intersyndicale de l’usine a rencontré le 10 décembre à Paris le repreneur potentiel du site et des représentants de l’Etat. Contacté par l’AFP, un porte-parole de Ford France a rappelé que le constructeur avait concrètement jusqu’au 18 décembre, date de la fin du Plan de sauvegarde de l’emploi de l’usine de Blanquefort, pour communiquer sa décision finale.

Punch demande que les syndicats acceptent un accord de modération salariale pendant 3 à 5 ans après la reprise et qu’ils soient prêts à abandonner 3 à 5 jours de RTT, qui seraient payées 10 % de plus, a expliqué une source proche du dossier. « Ça permettrait de rétablir la compétitivité du site », ajouté cette source, soulignant que les négociations en cours étaient « très intenses ». Ces deux mesures restent des points d’achoppement à un accord final et les salariés vont devoir se prononcer.

Source : AFP (10/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.