Fermer
France

Arval déploie deux navettes autonomes à Rueil-Malmaison

Analyse de presse de 14H00 - Le #Arval - #Navette Autonome
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Arval, filiale de BNP Paribas, a dévoilé le 27 janvier un service de navettes autonomes réservé aux collaborateurs de son siège social situé à Rueil-Malmaison. Deux navettes, baptisées EVAA (Expérimentation de véhicules autonomes d’Arval), achemineront d’ici au mois de mars – une fois décrochée l’autorisation finale du ministère des Transports – les équipes du loueur de longue durée depuis la gare du RER A jusqu’aux bureaux situés au 2 rue des deux gares, et inversement. Le parcours se fera sur une distance de 860 mètres aller-retour. Le service sera opérationnel en continu du lundi au vendredi, entre 8h et 10h, puis entre 17h et 20h. Il sera disponible à la demande entre 10h et 17h.

Le service a été inauguré en présence de Patrick Ollier, maire de Rueil-Malmaison, d’Alain Van Groenendael, président-directeur général d’Arval, de Ferréol Mayoly, directeur général d’Arval France, et des représentants d’Easymile et de la RATP, partenaires techniques du projet. Tous s’accordent à dire que cette expérimentation mise en œuvre par Arval est une première pour une entreprise privée en France sur route ouverte.

Une année aura été nécessaire pour valider le dispositif technique, évaluer les besoins en amont des collaborateurs, étudier la mise en place avec les services techniques et juridiques de la ville et enfin effectuer les aménagements de voirie. La mairie a débloqué une enveloppe de 238 000 euros pour ce projet, Arval dépensant près du double. « Ce projet EVAA est piloté par notre équipe marketing, ce qui témoigne de notre souhait qu’un jour un tel service devienne une solution commerciale. Mais avant cela, nous devons mener à bien notre phase de test, puis nous étudierons les retours de nos collaborateurs », analyse Ferréol Mayoly. Arval imagine que ces navettes pourront intéresser à terme d’autres collectivités locales ainsi que de grandes entreprises, même si la capacité de ce marché, encore embryonnaire, semble encore difficile à évaluer.

Source : JOURNALAUTO.COM (27/1/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.