Fermer
France

Après-vente : Renault teste une nouvelle gamme de pièces premier prix

Le #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Avec plus d’un véhicule sur deux vendu avec un contrat de maintenance, sa gamme de pièces multimarques Motrio, ses offres à « prix serrés » et la digitalisation de son après-vente, Renault est parvenu l’an dernier à enregistrer une hausse de ses entrées atelier payantes (hors garantie) et de son chiffre d’affaire pièces de l’ordre « de 1 % à 2 % ». Et cela, grâce à sa progression sur les prestations très concurrencées d’entretien-usure qui ont plus que compensé la baisse structurelle des opérations de mécanique. Surtout, « sur notre parc 10 ans, le taux de fidélité de nos clients a encore progressé de 2 points à 53 % », souligne Pierre-Michel Erard, directeur après-vente de Renault France.

Mais malgré le positionnement tarifaire de Motrio, de l’ordre de 20 % à 25 % moins cher que la pièce d’origine, le constructeur a encore des difficultés à capter le parc de plus de 10 ans, composé souvent de véhicules achetés d’occasion et dont les propriétaires ne sont donc jamais passés dans le réseau. Aussi, pour cibler cette clientèle, le constructeur a décidé de tester une nouvelle gamme de pièces premier prix. Baptisée Equation, cette gamme est aujourd’hui limitée à quatre familles de produits : les batteries, les balais d’essuie-glace, le lave-glace et les nettoyants de frein. « Nous la limitons volontairement à des pièces non affectées qui sont peu techniques, pour lesquelles il y a peu de diversité et qui ne nécessitent pas de documentation. L’objectif est de traquer la simplicité pour des véhicules dont les propriétaires sont souvent peu exigeants et pour lesquels même Motrio peut être surqualitatif », explique M. Erard.

En test depuis le mois d’avril et vendues environ 20 % à 25 % moins cher que les pièces Motrio, les pièces Equation sont proposées dans l’ensemble du réseau primaire de Renault. Les vendeurs pièces de rechange sont également en train de les présenter au réseau d’agents de la marque, au réseau Motrio et aux Mra. « Nous ferons un premier bilan en septembre, puis un deuxième en fin d’année. Si nous constatons une réelle appétence des clients pour cette gamme, nous la développerons sans pour autant aller dans les pièces techniques », note le dirigeant. Equation resterait donc limitée aux « consommables », mais servirait de produit d’appel pertinent pour faire revenir le parc ancien dans les réseaux du constructeur. (AUTOACTU.COM 13/5/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.