Fermer
France

Après 13 ans d’existence, Renault modernise son réseau multimarque Motrio

Le #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

« Nous devons revenir à notre position de leader », a déclaré Pierre-Michel Erard, directeur qualité et services de Renault France, posant les bases d’une stratégie offensive pour le réseau Motrio, dans un contexte concurrentiel acharné et en mouvement, où la visibilité est cruciale. Le renouveau de l’enseigne passe donc par une identité revue et modernisée, un nouveau site web, de nouveaux supports en marketing et en communication et une force commerciale dopée avec 50 commerciaux sur le terrain. L’objectif est de regonfler le réseau, descendu à 850 adhérents par sélectivité (1 050 il y a 3 ans) et redonner du souffle et de la visibilité à une enseigne de réparation qui fête ses 13 ans. « Nous sommes toujours une enseigne light. Mais nous avons joué la sélectivité. Les critères d’engagement du réparateur sont toujours basés sur la propreté de son garage avec les couleurs Motrio, sa solvabilité ainsi qu’un minimum requis en achat pièces Motrio de 10 000 euros sur leurs 40 000 euros d’achats pièces réalisés avec leur concession référente. Celui qui ne respecte pas ces conditions peu contraignantes ne fait pas – ou plus – partie du réseau. Il n’y a toujours pas de droit d’entrée ni de redevance », explique le dirigeant. Pierre-Michel Erard espère compter 1 000 adhérents d’ici à fin 2017. Parmi la cinquantaine de nouveaux entrants en 2015, les profils varient entre des agents Renault qui basculent vers le panneau multimarque (1/3), des reprises de garages (1/3) et des déçus des panneaux concurrents (1/3). Les ateliers comptent 2 à 3 productifs.

Les réparateurs ont donc désormais à leur disposition une nouvelle charte graphique (1 000 euros d’investissement pris en charge au deux tiers par le constructeur et le concessionnaire), des campagnes nationales récurrentes, des opérations de mailing postal pour chaque zone de chalandise, du sponsoring sportif, un site pour télécharger leurs supports (Motrio Marketing Live), etc.

Et depuis trois mois, un nouveau site internet (motrio.fr) propose du devis en ligne et de la prise de rendez-vous. Durant la phase de test avec 20 garages, 130 devis ont été générés. En tournant le réseau vers une meilleure prise en compte des leads et la constitution de fichiers qualifiés, Motrio se dirige tout droit vers du CRM avancé. « Nous programmons en effet de nouveaux leviers pour le réseau, le web offre de multiples possibilités dans la constitution de bases de données », indique M. Erard, qui réfléchit également à la mise en place d’une alternative aux contrats d’entretien au sein du réseau Motrio. « La maintenance pré-payée permettrait au client de lisser son budget et au réparateur de maîtriser sa trésorerie », ajoute-t-il, réaffirmant par ailleurs son intention de placer Motrio à la première place des réseaux de réparations multimarques. (ZEPROS.FR 12/5/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.