Fermer
France

AKKA Technologies annonce un résultat net en baisse de 9,6 % en 2014

Le #AKKA Technologies - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

AKKA Technologies a annoncé un résultat net en baisse de 9,6 % en 2014. Le bénéfice s’est établi à 27,2 millions d’euros, contre 30,1 millions d’euros en 2013, soit un taux de rentabilité nette – rapporté au chiffre d’affaires – de 3,1 %, a précisé le groupe de conseil en technologies dans un communiqué. AKKA avait déjà publié début février un chiffre d’affaires de 885,6 millions d’euros, en hausse de 0,8 % par rapport à l’année précédente (+ 0,9 % en données organiques, à périmètre et taux de changes constants). La marge opérationnelle courante a reculé de 6,6 % à 6,2 % du chiffre d’affaires, soit 55,1 millions d’euros, pénalisée par la dégradation de la performance des activités françaises (4,7 %, contre 7,1 % en 2013). A l’inverse, les taux de marge ont progressé en Allemagne (6,8 %) et à l’international (13,3 %).

Le second semestre 2014 a été globalement meilleur que le premier en termes de rentabilité et le groupe table sur « une nouvelle amélioration de ses marges », tendance qui devrait se poursuivre sur tout l’exercice 2015, dans le sillage d’une « croissance organique de ses ventes ».

AKKA a de nouveau confirmé ses objectifs à l’horizon 2018 : un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros, un résultat opérationnel courant de 100 millions d’euros et une marge opérationnelle courante comprise entre 8 % et 10 % du chiffre d’affaires. L’entreprise entend « accélérer la diversification de ses activités internationales », après l’acquisition en décembre de l’Allemand Auronik, spécialisé dans le secteur automobile, et la création d’une coentreprise en Chine avec le constructeur d’automobiles BAIC Motor, annoncée mi-mars. Le groupe a par ailleurs fait état de « discussions exclusives » en cours depuis fin 2014, « pour l’acquisition de deux sociétés en Allemagne et d’une société en Italie ». (AFP 31/3/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.