Fermer
France

Akka inaugure ses nouveaux locaux toulousains

Le #AKKA Technologies - #Siège
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Akka Technologies a inauguré au mois d’octobre son nouveau site toulousain de 11 000 mètres carrés. Implanté dans la zone d’activité Andromède de Blagnac, il aura nécessité pas moins de deux ans de travaux et un investissement total de 30 millions d’euros.

Les nouveaux locaux d’Akka pourront accueillir 950 salariés, sur les 2 000 que compte le groupe dans l’agglomération (la deuxième partie des troupes étant basée dans les anciens locaux d’Aéroconseil).

Ce nouveau site permettra au spécialiste de l’ingénierie et du conseil en technologie de poursuivre sa transformation induite par les nouveaux défis qui impactent son secteur d’activité. « Depuis plusieurs années, nous sommes confrontés à une évolution du secteur », note Stéphane Bollon, directeur commercial et stratégie du groupe. « Aujourd’hui, nous ne commercialisons plus uniquement un produit, mais également un service. Chose assez rare dans notre milieu, nous avons en ce sens la chance de pouvoir proposer à nos clients une fonction support qui les aide grandement dans leurs relations avec les clients finaux ».

Mais au travers de cette inauguration, le groupe entend parallèlement poursuivre un autre défi entamé de longue date. « L’ingénierie aéronautique subit un certain ralentissement, et notre réponse tient dans l’internationalisation et la diversification de notre activité », ajoute Stéphane Bollon. En marge d’un secteur aéronautique pesant environ 20 % de son chiffre d’affaires (470 millions d’euros en 2015 en France et 1,07 milliard d’euros dans le monde), Akka Technologies souhaite aussi renforcer ses positions dans sa valeur refuge, l’automobile (45 % du chiffre d’affaires), ainsi que dans le ferroviaire (15 %), la défense (11% ) ou le spatial (6 %).

« Notre volonté consiste à rapprocher ces différents métiers les uns avec les autres car nous avons la conviction que leur évolution va dans ce sens et qu’il existe une vraie complémentarité entre chacun », explique M. Bollon. « L’ingénierie des process, des mécaniques ou des systèmes devient multisectorielle. L’idée n’est donc pas de mutualiser coûte que coûte les compétences mais de se donner les moyens, dès lors qu’un projet allant en ce sens est identifié par la direction des programmes, de faire intervenir les bonnes ressources ».

Pour répondre à tous ses besoins, Akka Technologies a ainsi recruté 1 600 nouveaux collaborateurs cette année en France, dont 300 dans la région de Toulouse. (JOURNAL DE L’AUTOMOBILE 31/10/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.