Fermer
Etats-Unis

Affaire VW : six dirigeants inculpés

Le #Enquête
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Aux Etats-Unis, le Département de la Justice (DoJ) a mis en accusation six employés « de haut niveau » de Volkswagen, pour conspiration en vue de manipuler les niveaux d’émissions de véhicules diesel du groupe allemand.

Ces inculpations ont été annoncées par le DoJ, dans le même communiqué qui annonçait l’accord avec Volkswagen, concernant ses aveux de culpabilité dans l’affaire des moteurs truqués et les amendes de 4,3 milliards de dollars qui en résultent (voir article ci-dessous).

Les cadres inculpés sont Hans-Jakob Neusser (responsable du développement de la marque Volkswagen entre 2013 et 2015), Jens Hadler (responsable du développement des moteurs jusqu’en 2011), Richard Dorenkamp (à la tête d’une équipe d’ingénieurs pour développer des moteurs diesel de nouvelle génération entre 2006 et 2013), Bernd Gottweis (responsable de la contrôle de la qualité et de la sécurité des produits jusqu’en 2014), Oliver Schmidt (en charge des relations avec les autorités américaines ; voir la revue de presse du 11/1/17) et Jürgen Peter (actif au sein du département de contrôle de la qualité et de la sécurité des produits).

Ces cadres « de haut niveau », étaient tous actifs au sein de Volkswagen en Allemagne au moment du scandale et sont accusés de conspiration en vue de frauder les Etats-Unis et les consommateurs américains et en vue de violer la loi sur la pollution atmosphérique, en mentant sur les performances réelles des « diesel propres » de Volkswagen. MM. Neusser, Gottweis, Schmidt et Peter sont également accusés de fraude informatique.

Cette annonce ne signifie pas que l’enquête est terminée, a précisé la justice américaine. D’autres responsables pourraient à leur tour être inculpés. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, HANDELSBLATT 11/1/17, SPIEGEL 11 ET 12/1/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.