Fermer
Etats-Unis

Affaire VW : quelle amende pour le groupe allemand aux Etats-Unis ?

Le #Amende - #Gouvernement - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Département américain de la Justice étudie quel montant maximum pourrait atteindre l’amende qu’il compte infliger à Volkswagen suite au scandale des moteurs truqués, sans que cela ne risque de mettre le constructeur en faillite.

Le gouvernement américain et Volkswagen espèrent trouver un accord d’ici à janvier, avant que le nouveau gouvernement soit investi.

Cette amende s’ajoutera aux quelque 15 milliards de dollars que Volkswagen a accepté de verser pour régler une partie des litiges liés au scandale des moteurs truqués aux Etats-Unis (cf. revue de presse du 29/6/16).

La capacité à payer peut influencer le montant de l’amende, mais aussi la façon dont le montant sera réclamé (avec notamment des délais étendus).

En outre, une amende trop élevée pourrait non seulement nuire à Volkswagen (en termes de liquidités et d’effectifs), mais aussi à sa captive, Volkswagen Financial Services, qui risquerait de voire sa notation abaissée par les agences de crédit, ce qui augmenterait les coûts et réduirait la rentabilité de la division. (BLOOMBERG, AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT 27/9/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.