Fermer
Allemagne

Affaire VW : le groupe dément que ces réparations puissent nuire aux moteurs

Le #Moteur - #Réparation - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans le cadre du scandale des moteurs truqués, le groupe Volkswagen a démenti de récentes accusations qui laissaient entendre que ses réparations visant à remettre aux normes les véhicules affectés par le scandale puissent nuire aux moteurs de ces modèles.

En effet, la Commission Européenne avait déclaré craindre que les mises à jour des logiciels – réalisées par Volkswagen afin de mettre un terme aux manipulations des niveaux d’émissions – puissent infliger de plus grandes contraintes aux composants des moteurs.

Ces craintes ont été émises suites à des inquiétudes levées par des experts du laboratoire italien Vela.

Volkswagen a indiqué que ces modifications techniques sur les logiciels de contrôle des moteurs ne nuiraient pas à ses véhicules.

« La mise à jour des logiciels n’aura pas de conséquence négative sur la consommation de carburant ou sur la durée de vie des moteurs et de leurs composants », a déclaré un porte-parole de Volkswagen.

Malgré ces déclarations, la Commission Européenne ainsi que le groupe allemand de défense des consommateurs VZBV réclament des garanties concernant l’absence d’effets négatifs suite à la mise à jour des logiciels.

Volkswagen a souligné que cette réparation était soumise à des tests complets pour s’assurer de l’absence d’effets négatifs.

Actuellement, le KBA (office fédéral des transports) a approuvé les réparations proposés pour 5,6 millions des 8,5 millions de véhicules affectés par le scandale en Europe. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 28/10/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.